Palmarès - Shelby - Records - Courses au Japon - Toyota en compétition - Toyota 7

Shelby-American Racing (SCCA)

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

En course

Las Vegas, février 1968

La 2000GT doit courir en C-Production où la concurrence est rude. Il y a les Porsche 911S, plus puissantes, et les Triumph TR250 à injection d'essence. Il faut aussi compter avec les Lotus Elan, les Datsun 2000 et les Austin Healey.

Le team Shelby cours dans la Southern Pacific Division où les Porsches sont bien établies. Cela signifie qu'il faut planifier des courses dans d'autres divisions voisines où, pensent-ils, les points seront plus faciles à gagner.

La première course a lieu au Stardust International Raceway à Las Vegas en février 1968. Les Toyota impressionnent d'emblée avec Scooter Patrick qui termine à la 2e place.

Lors de la deuxième course à Willow Springs (Rosamond, CA) Jordan abandonne, surchauffe. Patrick est disqualifié alors qu'il occupe la 2e place. A Tucson, Arizona, pour la 3e course, Scooter Patrick fini 4e.

La 4e course se déroule en avril en Arkansas, sur le circuit de Stuttgart, qui est une base militaire aérienne avec un circuit de 3 miles ouvert depuis 1959. On est loin de la division où courrent habituellement les voitures de Shelby, mais la stratégie planifiée pour gagner des points est payante. Un magnifique doublé est réalisé par Scooter Patrick qui remporte la 1ère place et Dave Jordan en 2e position. Le duo gagnant se répète ensuite en Oklahoma, Ohio et Texas.

Lors de la course de St Louis, l'une des Toyota est forcée à l'abandon et l'autre n'arrive pas à dépasser la Triumph TR250 de Bob Tullius.

Après avoir disputé 13 compétitions, les 2000GT obtiennent la deuxième place au classement général de la classe C-Production derrières les Porsche 911S. Pour les pilotes, Scooter Patrick termine 3e et Dave Jordan 4e de la Division. Les premiers sont Alan Johnson (Ginther) et Milt Minter (Polak).

Malgré le fait d'avoir glanés des points hors-division, le résultat à la fin de la saison SCCA, est spéctaculaire. En considérant la forte concurrence données par les Porsche plus légères et plus puissantes d'environ 50 ch, la nouvelle association Toyota/Sheby a fortement impressionné pour sa première participation.

Il reste encore à disputer la course de l'ARRC qui désigne le champion national. Cette année, l'ARRC ne prend que trois pilotes de chaque division SCCA. Il apparaît donc qu'une seule 2000GT peut prendre part à la compétition. C'est le 24 novembre à Riverside que Scooter Patrick se bat une dernière fois contre les Porsches concurrentes. Il n'arrive pas à maintenir la distance et termine la course avec une respectable 4e place. Devant lui, les deux Porsche de Alan Johnson et Milt Minter et la Triumph TR250 de Bob Tulius.

Scooter Patrick

Bien que ces résultats soient excellents , Toyota ne renouvelle pas sont engagement. Ce coup de force publicitaire pour promouvoir son nouveau produit ne sert à rien. A peine une cinquantaine de voitures ont été vendues aux USA en 2 ans, alors que les ventes de Toyota en général ont doublé sur le sol américain entre 1967 et 1968.

Il semble que Toyota n'avait de toute façon pas l'intention de financer plus d'une saison en SCCA, en effet la Toyota 7 débute son programme CanAm et occupe tous les esprits de la marque japonaise.

Le souvenir qu'en garde Al Dowd est excellent et il recommande de remplacer les carburateurs par des Weber pour gagner encore en puissance et battre les 911S.
Scooter Patrick est persuadé qu'avec une saison de plus, ils auraient pu remporter le championnat haut la main.

Les Shelby 2000GT sont dispersées. Par la suite, la 10006 retourne au Japon et est transformée par le Musée Toyota en réplique de la voiture de records qui a disparue.

Les deux autres (10001 et 10005) sont retrouvées bien des années après et sont restaurées par Bob Tkacik et Peter Starr.

 

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Page d'accueil - Plan du site - Contact