Modèles - Etude - Prototypes - Production - Promotion - Et si...

Etude

page 1 - 2 - 3 - 4

La concrétisation

Les esprits fusent et les grandes lignes techniques sont discutées. Il est décidé les points suivants:

A) moteur 6 cyl. en ligne DOHC de 2 l.
B) trois carburateurs Weber 40DCOE double corps
C) freins à disque et suspensions indépendantes aux quatre roues, jantes en alliage de magnésium
D) châssis poutre en tôle d'acier avec une caisse semi-autoporteuse
E) avant pointu, arrière avec hayon et phares escamotables
F) utilisation du bois (de piano) pour les finitions intérieures
G) instrumentation complète derrière des cônes antireflets

Kawano ne sera pas déçu. Fort de son expérience, Yamaha commence la construction du premier prototype en avril 1965, soit moins de 4 mois après la signature de l'accord. Il porte le nom de code 280A/I.

Aucune maquette en argile à l'échelle 1:1 n'a été réalisée, comme cela se fait normalement, avant la construction du gabarit en bois. Les premières feuilles d'acier sont martelées par le maître carrossier de Yamaha qui avait été engagé pour la réalisation du prototype de la Nissan Silvia (CSP311) en 1963, M. Nishioka.

Une fois les morceaux de carrosserie soudés ensemble, on peut enfin se rendre compte pour la première fois de quoi à l'air la 2000GT en grandeur nature.

Les ouvriers de chez Yamaha

Par manque de temps, aucun test en soufflerie n'est effectué, mais un soin particulier est apporté au dessin pour que l'aérodynamique soit optimum.

Le Cx a été calculé par la suite à 0,28

D'ailleurs, lors des premiers tests en conduite réelle, aucun problème n'apparaît et aucune modification de carrosserie n'est nécessaire de ce point de vue là.

Kawano est particulièrement préoccupé par la stabilité de la voiture à haute vitesse.

La Sting Ray, pourtant étudiée en soufflerie, était connue pour décoller de l'avant au dessus de 160 km/h. Il avait pu constater que la Jaguar E, quand à elle, se soulevait de l'arrière rendant le tenue de route douteuse en vitesse maximum.

La Toyota ne rencontre aucun de ces problèmes et reste parfaitement stable sur la route, même à sa vitesse maximum.

Il sera calculé par la suite, bien après la fin de la production de la 2000GT que son coefficient de pénétration dans l'air (Cx) est égal à 0.28. Cette valeur est excellente et correspond à une Opel Calibra ou une Volvo S80. Pour comparaison la Lotus Elan a un Cx de 0.30, Ferrari 250LM 0.32, Lamborghini Miura 0.37.

La toute première 280A/I est terminée durant l'été 1965. Quelques photos sont prises dans l'arrière cour de l'atelier Yamaha avant qu'elle ne soit livrée chez Toyota.

La première 2000GT assemblée

Elle y subira une série de tests destinés à déterminer les points faibles de la structure et de la mécanique. Pendant ce temps, un deuxième exemplaire est construit, il est destiné au salon de l'automobile de Tokyo d'octobre 1965.

 

page 1 - 2 - 3 - 4

Page d'accueil - Plan du site - Contact