Historique - Carnet d'entretien - Carburateurs Weber - Rénovation

Ma voiture

Trois exemplaires de Toyota 2000 GT sont importés officiellement en Suisse, deux blanches et une rouge.

Nous sommes en 1968, les trois véhicules arrivent au "Grand Garage des Nations" à Genève, rue de Lausanne 20. Le propriétaire du garage, M. Kurt Zurcher, est importateur Lamborghini. Une blanche (MF10L-10191) et une rouge (MF10L-10198) sont vendues.

MF10L-10197 est sortie d'usine en mars 1968, elle est immatriculée pour la première fois en Suisse le 15 novembre 1968.

numéro de châssis de ma voiture

Cette dernière est achetée par M. Henri Nobs. Bon client du Garage, il obtient une remise par rapport au prix catalogue de 33 000.- et ne paie que 27 000.-. M. Nobs est très satisfait de son achat mais cette 2000GT suscite des jalousies au sein de sa famille pour savoir qui occupe le siège passager lors des sorties. Il décide alors de la ramener au Garage et d’acquérir une Lamborghini Espada plus spacieuse en échange.

M. Nobs a fait remplacer les carburateurs Mikuni/Solex d'origine par des Weber plus efficaces.

cliquez l'image pour les détails

Mes parents ont toujours aimé les voitures de sport et en ont possédés quelques unes. Au début des années 70, ma mère roulait en Opel Rekord 2 l. et mon père en Simca 1200S Coupé Bertone. Auparavant, ils avaient roulé des BMW, DKW et même un Messerschmidt.

Mon père s'intéresse à la Toyota 2000GT du Grand Garage des Nations dès 1970, comme l'atteste cette lettre l'invitant à venir l'essayer.

Le garage entre alors en difficulté financière et tombe en faillite l'année suivante.

Mon père signe le contrat de vente le 17 novembre 1971 pour un montant de CHF 13 900.-. Somme qu'il solde en mars 1972. La voiture est livrée fin avril 1972. Elle est en bon état et affiche 26 000 km au compteur.

Un jour de juin 1972, mon père roulait à vive allure sur l'autoroute lorsqu'une panne du ventilateur électrique de refroidissement condamna le moteur. Celui-ci fut entièrement démonté et révisé. Des pièces ont dû être commandées au Japon et il fallut attendre plusieurs mois.

Le devis du garage Jan SA de Lausanne précise: "Toyota GT Spécial 2000. Voiture prototype impossible de donner un délai de livraison, pas de pièces en Europe".

 

Pour un peu plus de CHF 7000.-, les soupapes sont remplacées ainsi que le radiateur d'huile et le moteur du ventilateur. La voiture roule à nouveau en novembre de la même année.

Première photo, avril 1972

Mon père a toujours utilisé cette voiture comme deuxième auto et ne la sortait que lorsqu'il faisait beau, pour aller au bureau ou pour le plaisir de se promener avec. Ce qui est sûr, c'est que sa vision des automobiles japonaises changea depuis. A part deux  BMW, il n'acheta par la suite que des japonaises: Toyota, Honda, Subaru et Mazda.

J'ai, dès lors, baigné dans ces autos d'extrême orient, apprenant même à conduire avec la RX-7 maternelle.

Pour en revenir à la 2000GT, elle coule donc des jours heureux dans un garage (presque) chauffé.

Au début de l'année 1976, le garage Emil Frey, importateur Toyota pour la Suisse, succursale de Genève, vend un lot de pièces détachées à mon père, alors unique propriétaire dans la région, avant de renvoyer le stock au Japon. Il s'agit principalement des verres de phares et de joints moteur. Il bénéficie d'une remise de 25% sur le lot.

En 1980, le radiateur d'origine est remplacé par un autre, d'origine Toyota, mais d'un autre modèle.

En 1987, une nouvelle tôle vient remplacer le capot moteur qui présente un peu d'oxydation.

Le 8 mai 1988, participation au Grand Prix Retro de Lausanne. Depuis la première édition, elle sera présente chaque année jusqu'à la disparition de la manifestation dans le milieu des années 2000.

La voiture participe à un rallye automobile en mémoire à Louis Chevrolet. La Chaux-de-Fonds, 12-14 septembre 1997.

An 2000, mon père décède et je récupère la voiture à mon nom. C'est ainsi que cette 2000GT est dans la famille depuis 45 ans.

En image lors du Grand Prix Retro de mai 2002. (Quicktime 4438 Ko)

Une voiture ancienne a toujours besoin d'attention, je roule régulièrement avec, en prenant soin de lui laisser le temps de chauffer. Malgré cela, des pièces s'usent, se fatiguent et se cassent. Petit à petit, avec mes moyens, je remets en état ce qu'il faut, je détaille chaque étape dans mes pages rénovation.

Articles parus dans le magazine Toyota Informatin, 1988 et 1999.

 

Page d'accueil - Plan du site - Contact