Palmarès - Shelby - Records - Courses au Japon - Toyota en compétition - Toyota 7

Groupe 5 Silhouette

Harald Ertl

Le Championnat du monde des marques adopta une réglementation particulière entre les années 1976 et 1981, privilégiant les voitures du Groupe 5, appelées Silhouette.

Joseph Schnitzer était bien connu de la scène allemande pour la préparation de ces BMW. Il construit alors une voiture de Gr.5 sur la base de la Toyota Celica LB 2000GT. Celle-ci devait courir pour le Championnat du monde ainsi que pour le Championnat national allemand de Tourisme (Deutsche Rennsport Meisterschaft ou DRM).

Toyota Celica Turbo Schnitzer 1977

Les modifications apportées à la Celica de base sont importantes. Pour respecter la réglementation, le pare-brise, le toit et les portes sont laissés intactes. Tout le reste de la carrosserie est refait en matière synthétique. Les ailes sont passablement élargies, l'avant est plongeant alors que la partie arrière est pourvue d'un grand aileron. La forme des Silhouettes est impressionnante. Porsche domine la catégorie avec la 935, mais il y a également des BMW 320 ainsi que des Lancia Beta Montecarlo.

Le châssis de la Celica est entièrement reconstruit pour les spécificités du Groupe 5.

 

Toyota Celica Turbo Schnitzer 1978

La voiture ne pèse plus que 860 kg. Le moteur 4 cyl. est réalésé à 2090 cm3 et coiffé d'une culasse à 16 soupapes fabriquée par Schnitzer. Une injection d'essence Kugelfischer (Bosch) et un turbo KKK complète l'ensemble qui développe 560 ch 8800 t/min. Le couple est de 530 Nm à 6000 t/min. Le taux de compression est de 6,9:1. Une boîte de vitesse à 5 rapports Getrag est montée. La vitesse maximum est de 290 km/h.

En grande partie sponsorisée par Toyota Allemagne, la Celica Schnitzer bleue débute sa carrière en juillet 1977 sur le circuit de Hockenheim pour une épreuve du DRM.

Elle ne remporte pas de victoire mais elle est très rapide. Elle gagne cependant la coupe de l'ADAC cette année là aux mains de Harald Ertl.

Toyota Celica Turbo Schnitzer 1978

Pour 1978, la voiture est rouge et blanche pour satisfaire Toyota et un nouveau pilote est engagé, Rolf Stommelen. Il est champion DRM 1977 sur Porsche et il tente l'impossible face l'armée de Porsche 935. Le meilleur résultat est une 8e place à Mainz-Finthen.

La Celica Turbo participe également aux 1000 km du Nurburgring. 6e aux qualifications, elle abandonne après 4 tours de piste.

Les résultats médiocres n'encouragent pas Toyota à poursuivre l'investissement et l'aventure s'arrête ici. Schnitzer s'en retourne à la préparation de BMW.

 

Page d'accueil - Plan du site - Contact