Musées - Collections privées - Par numéro - Expositions - Ventes - Garages - Mémorabilia - Modèles réduits

TOYOTA 2000GT Roadster (MF10-10436)

Toshiaki Karasawa est un acteur de film japonais. Actif depuis la fin des années 80, il est passionné de voitures classiques. Il posséderait une Maserati Quattroporte, une Porsche 356, une VW Coccinelle Type 1, une Honda NSX et... une, voir deux 2000GT.

Dans une interview menée par Nostalgic Hero en 2001, il avoue être fan de Satoshi Ikesawa. C'est l'une des raison qui l'ont poussé à acheter se première 2000GT, un modèle 1969.

Il parle du plaisir qu'il ressent: "Conduire la Toyota 2000GT transmet les sentiments de ceux qui l'on fabriquée".

Il se trouve qu'il tient également un rôle dans la série "Midnight Supercar" où il conduit la 2000GT du TAM.

En fait Karasawa est un adorateur de la 2000GT et depuis de nombreuses années, il germe en lui un projet très spécial. Il veut fabriquer un spider comme ceux réalisés pour le film de James Bond. Mais il ne désire pas une simple réplique, son idée est de posséder une automobile parfaite ayant le style du concept de base réalisé plus de 40 ans auparavant, mais upgradée de façon moderne, pratique, élégante et pouvant être conduite tous les jours.

Le projet démarre en 2004. Karasawa étant un homme occupé, c'est l'un de ses amis, Tsunehide Wada de l'Ocean Garage, qui se charge de mener à bien le projet pour lui. Il approche Toyota Techno Craft (TTC), situé à Tsunashima (Yokohama), pour leur confier la réalisation du projet.

Toyota Techno Craft (aujourd'hui Toyota Customizing & Development) a été fondé en 1954 et a toujours officié au développement et à la fabrication de voitures de course pour Toyota. La construction de prototypes et la production de véhicules spécialement équipés font également partie de leur mandat.

Si Karasawa et Toshida s'adressent à Toyota Techno Craft, c'est parce que cette entreprise est l'héritière du Toyopet Service Center où ont été fabriquées les voitures qui ont servi au film de James Bond.

Une sorte de retour aux sources de la genèse du spider 2000GT. En temps normal TTC n'accepte pas de commandes venant du privé. Cependant, le projet de Karasawa les intéresse. C'est une bonne occasion de marquer les 50 ans de l'entreprise ainsi que les 40 ans de la 2000GT. Un contrat dit de "projet commémoratif" est conclu en octobre 2004.

Une équipe est constituée pour s'occuper de ce mandat spécial. Elle est dirigée par Yuichi Yoshida, le responsable du bureau recherche et développement de TTC.

Toshiaki Karasawa et son Roadster

Toshiaki Karasawa en 2001

Le travail est très particulier. La 2000GT doit être restaurée, modifiée, et elle doit pouvoir être homologuée pour rouler sur la route. De plus, il faut satisfaire l'idée du propriétaire, ce qui n'est pas simple lorsque l'on part de zéro.

Yoshida gère le projet, il est le principal responsable pour la partie carrosserie.

Mi-juillet 2005, la voiture donneuse, et accidentée, est acheminée chez TTC alors que son moteur est extrait et confié à Shinmei Kogyo, de Toyota City pour une rénovation complète. Cette 2000GT MF10-10432 est la propriété de Karazawa depuis un certain temps. Les travaux de restauration et de transformation débutent chez TTC. Un modèle en argile est réalisé pendant que la voiture originale conservée au Musée Toyota est mesurée. Le spider de Bob Tkacik, aux USA, est également pris en référence.

En décembre, le toit est découpé et le principe de la capote est retenu. Karasawa veut que la capote soit facile à manipuler. Une fois ouverte, elle ne doit pas rompre la ligne fluide du profil et doit se ranger complètement dans la carrosserie. Fermée, elle doit, autant que possible, respecter la ligne de l'auto, dans le style de son époque. Il est décidé qu'un couvre tonneau cache la capote pliée. De nombreux problèmes techniques vont devoir être résolus.

Faire un spider avec un coupé ne se résume pas simplement à couper le toit. La modification implique une quantité de travail complémentaire à effectuer.

A ce stade, début 2006, Yoshida décide de contacter Katsushige Endo, un ancien employé du Toyopet Service Center. Il a été impliqué dans la fabrication des spiders à l'époque. Depuis, il s'est spécialisé dans la customisation de véhicules en tout genre et possède une grande expérience. Endo devient consultant dans ce projet et il pourvoit de nombreux conseils concernant l'isolation phonique et l'étanchéité.

Son expertise touche également les renforts de structure nécessaires, la sécurité à bord, à la réalisation du couvretonneau et de son entretien futur.

Endo se souvient : "Dans le cas de la voiture du film de James Bond, un renfort avait été fabriqué pour rigidifier l'arrière de la caisse, mais le temps manquait pour faire plus. Des problèmes de rigidité de la coque et des montants de parebrise n'ont pas pu être traités. Cela devait satisfaire les besoins du tournage et il n'était pas demandé que la voiture puisse être utilisable au quotidien". Dans le projet de Karasawa, la voiture doit être totalement fonctionnelle, pratique au quotidien et répondre aux normes de sécurité.

Keiichi Matsumura et Naoshi Shibai sont chargés de créer et fabriquer la capote. La conception originale par un fabriquant spécialisé coûte extrêmement cher pour un modèle unique. Ils cherchent alors un modèle existant qui pourrait être modifié. Ils considèrent la capote de la Honda S800. Ils s'en inspirent pour les axes de rotation et la cinématique.

En supprimant les cadres des vitres des portières, il faut concevoir une capote qui soit assez rigide et qui épouse parfaitement le contour des vitres latérales.

Le confort et la praticité faisant partie des contraintes imposées par Karasawa, la tâche n'est simple pour créer une capote étanche et qui ne génère pas de bruit avec le vent. Il faudra environ 6 mois pour réaliser la capote et le résultat est d'une qualité égale à un modèle de production.

Yoshida s'occupe de la poupe du spider. La ligne du coffre est envisagée légèrement plus haute que sur le spider original, afin de libérer un peu plus d'espace dans le compartiment à bagage. Plusieurs modèles de maquettes sont réalisés afin de parvenir à la forme idéale.

En raison de l'espace occupé par la capote et de la ligne plate et basse de la carrosserie en arrière des sièges, il devient nécessaire de raccourcir les colonnes des suspensions arrière d'environ 20 cm et par conséquent de modifier la suspension. Le bouchon du réservoir d'essence est avancé sur l'aile.

En juin 2006, l'équipe s'attaque à la structure de la voiture et du renforcement de celle-ci. Dans le but de conserver l'excellente rigidité de la caisse monocoque d'origine, des renforts doivent être placés à différents endroits. Les bas de caisse et les montants de parebrise sont renforcés. Une structure transversale est placée à l'arrière et le châssis est aussi consolidé par des tôles soudées.

Autant la rigidification de l'ensemble que la modification de la suspension, ont été réalisés avec le souci de conserver la douceur de roulement et la tenue de route originale de la 2000GT. Le poids total à vide est 1210 kg, soit 90 kg de plus qu'une 2000GT coupé originale.

Une petite particularité propre à cet exemplaire, Le bouchon du réservoir d'essence est avancé sur l'aile.

Les travaux de carrosserie prennent fin en mars 2007. Le moteur entièrement refait par Kogyo est remis en place. A la demande expresse de Karasawa, une boîte de vitesse de 2000GT de deuxième génération est montée. Elle est plus évoluée que la première et est plus maniable.

L'assemblage final de l'auto débute en novembre de la même année. Une consultation avec Karasawa et Toshida permet de décider des derniers détails de finitions tels que les couleurs extérieures et intérieures. La caisse est peinte dans un blanc légèrement crème.

Le cockpit est voulu dans une atmosphère classique et il est recouvert de cuir marron et brun claire. Autant que possible les pièces d'origine sont conservées et retapissées, c'est le cas des sièges par exemple. Le travail de sellerie est confié à Is­M, une maison spécialisée de Shibuya. Le cuir est commandé spécialement en Italie.

Le tableau de bord est refait en châtaignier et le volant est gainé de cuir. Une climatisation est installée dans le tableau de bord et condamne une partie de la boîte à gants. Les écrous centraux de roues sont fabriqués spécialement pour Karasawa avec le T, motif caractéristique de Toyota. D'autres modifications par rapport à la 2000GT originale sont effectuées, comme le remplacement des freins avant par un ensemble provenant d'une Mazda RX-7 modèle FC.

La 2000GT Roadster est terminée en juin 2008. Elle est amenée au Japan Cycle Sports Center de Shuzenji, dans la préfecture de Shizuoka. Karasawa essaye l'auto et fait encore modifier des détails pratiques. Au final, c'est une automobile très aboutie qui a été réalisée après 4 ans et demi de labeur. Le travail accompli est remarquable d'élégance et de qualité.

Elle est présentée les 29 et 30 novembre 2008 au Toyota Automobile Museum Classic Car Festival qui se déroule à Jingu Gaien, Tokyo.

Toyota Automobile Museum Classic Car Festival, 2008

Cette voiture est appelée "Toyota 2000GT TRD Roadster Special Specification" au Japon. Il faut dire que Toyota Customizing & Development représente la fusion de Toyota Techno Craft, Toyota Racing Development et Modellista.

En 2017, elle apparaît dans le film japonais "The Last Cop The Movie" (ラストコップ) où Karasawa tient le premier rôle. Ce film dérive d’une série du même nom, qui elle-même est un remake d’une série allemande.

Le 25 octobre 2021, le Toyota Automobile Museum annonce qu’il a reçu cette Toyota 2000GT Spider en donation de Toshiaki Karasawa. Elle est exposée dans le hall d’entrée jusqu’à la fin mars 2022.

Le contenu de ce texte a été librement traduit de l'article de la revue Car Magazine.

The Last Cop The Movie, 2017

Exposée au Toyota Automobile Museum

Page d'accueil - Plan du site - Contact