Catalogues - Manuels - Publicités - Livres - Mooks - Presse - Films - BD - Jeux - Internet

CLASSIC AND SPORTSCAR

Return to the rising sun

Vol. 14 No 8, novembre 1995
Texte : Martin Buckley
Photos: Tony Baker

Selon l'article, c'est ici la dernière 2000GT résidant au Royaume Uni, juste avant son départ pour le Japon. Mais c'est également l'une des toutes premières puisqu'elle a été importée en 1966 pour le tournage du film de James Bond. En fait, deux exemplaires avaient été acheminés aux studios de la Production Eon, deux coupés blancs. L'une, avec la conduite à droite, fut rachetée par Mr Raynham en 1971 et repeinte en gris. L'autre, avec le volant à gauche, qui est présentée ici, a été reprise par William Attwell qui la vendit ensuite, en 1976, au collectionneur Mel Farrar de Sheffield. Un toit ouvrant aurait été posé par l'équipe de tournage afin de faire des prises de vue de l'intérieur, solution abandonnée au profit du spider. Mr Farrar rangea cette voiture dans sa collection après n'avoir parcouru qu'une vingtaine de km avec. Au moment de l'article, la voiture a 16'000 km et a été vendue à un japonais.

 

Extraits traduit:
"Les doutes persistants sur la crédibilité de la 2000GT se sont évaporés à la chaleur du mois de juillet lorsque le moteur a démarré. Du ronronnement au ralenti au grondement de la ligne rouge, le six en ligne n'est pas si doux que ça. Le vrai coup arrive à 3500 t/min et à partir de là ça pousse fort, et incroyablement régulièrement, jusqu'à 7000 t/min. Vive réponse, sans vibration et sans aucune discordance sonore, c'est un bijou de moteur. Il est en fait aussi doux que l'actuel 6 cyl. BMW mais avec un aboiement rauque (ou plutôt un profond et mélodieux râlement) sortant des deux marmites jumelles arrières, atteignant une intensité à vous picoter le cuire chevelu, tant que vous pousser sur le même rapport de vitesse."

Page d'accueil - Plan du site - Contact